08/12/2011

Projet d'extension de la carrière de Merlemont: rencontre citoyenne le 17 décembre

La carrière de dolomie de Merlemont (entité de Philippeville) veut s'étendre. Tout Merlemont dolomie carriere 3.JPGle monde n'est pas d'accord avec ce projet d'extension. Un collectif de citoyens, dénommé "Moriachamps", s'est constitué pour organiser l'opposition et proposer une alternative. Une rencontre citoyenne est organisée le samedi 17 décembre à 17h à Merlemont.

(photo B. TH.)



Le Groupe Lhoist, qui exploite la carrière de dolomie de Merlemont, dans l'entité de Philippeville, veut agrandir son exploitation de 65 hectares supplémentaires. Une demande de révision du plan de secteur a été introduite par le Groupe.

Un collectif de citoyens, "Moriachamps", s'est constitué afin de s'opposer à cette extension et de proposer une alternative environnementale et touristique à l'extension.

Pourquoi s'opposer? Selon les membres de Moriachamps, soutenus par diverses associations et par des études incontestables menées sur les lieux un site de grand intérêt biologique est menacé par cette extension. Ce serait même un des sites les plus exceptionnels, selon le botaniste de réputation internationale, feu Jacques Duvigneaud (1920-2006). Pour Moriachamps, ces atouts majeurs n'ont jamais été réellement exploités.

Moriachamps se veut apolitique, pluraliste et citoyen. Il entend bien sensibiliser le public, les associations, les autorités à la nécessité de préserver la Clairière de Moriachamps et le Bois Saint-Lambert.

Le dossier est à l'instruction au sein de l'administration wallonne. L'étude d'incidences, bouclée, est sur le bureau du ministre Henry. La décision appartient au Gouvernement wallon, y compris celle de donner la priorité à la conservation de ce site en favorisant un projet socio-économique respectueux de l'environnement et des citoyens. Moriachamps propose une alternative aussi ambitieuse que réaliste: constituer une réserve naturelle domaniale et la mettre en valeur par un projet comprenant sentiers balisés, panneaux didactiques pour les enfants, centre d'interprétation de la nature...

La rencontre citoyenne du samedi 17 décembre à 17h à la salle de Merlemont (place St-Nicolas) servira à informer et rencontrer toutes les personnes sensibles à la préservation et la mise en valeur de l'environnement.

Contacts: Karl Bondroit 0478 53 22 52, Thierry Paquet 0496 21 05 70, Amandine Dutranoit 0473 49 41 43.

Les commentaires sont fermés.