09/01/2012

Couvin: un voyant annonce des difficultés dans les entreprises en 2012

Citoyen de Saint-Gérard, Guy Rebier a deux passions. La première, c'est de veillSt-Gérard monument aux enfants disparus Rebier (4).JPGer au bien-être des enfants et sensibiliser la population à ce sujet. Il a pour cela créé un mémorial au cimetière de son village. Nous l'avions rencontré il y a quelques mois, à l'occasion de la mise en place de ce momument. Ce que nous ne savions pas, à l'époque, c'est que l'homme avait aussi une autre passion: la voyance...

Guy Rebier à côté du monument qu'il a conçu à Saint-Gérard (photo archives B. TH.)


Et ce "voyant" ne voit pas l'avenir en rose pour Couvin. Dans un reportage lui consacré dans La Nouvelle Gazette, le Quotidien de l'Entre-Sambre et Meuse, daté de ce samedi 7 janvier, Guy Rebier s'interroge sur la santé économique et sociale du Couvinois et annonce des firmes en danger. "Il y aura pas mal de remous du côté de Couvin", a-t-il annoncé à notre consoeur Gaëlle Evrard.

Ses prévisions se valent pour l'année, dit-il. Il n'apporte pas de précisions supplémentaires. Quelles firmes? Où? Quand? Quelles conséquences?

Guy Rebier prévoit aussi un nouveau mayeur à Sambreville, un jeune mayeur à Mettet, la mort d'un leader PS, Fabiola en mauvaise santé, un séisme en Amérique du Sud.

Vous y croyez, vous? On ose espérer que tout ce qui est prévu ne se réalisera pas et que l'on pourra envoyer Guy Rebier rejoindre la scène des comiques.

Mais la réalité est présente aussi et il ne faut pas être grand devin pour avancer que l'année 2012 ne se présente pas sous les meilleurs auspices. On a un gouvernement, mais à quel prix? A Couvin, le contournement avance, mais l'économie recule et le commerce se dépeuple. Et les communes de Couvin et de Viroinval sont victimes de réelles difficultés budgétaires.

Gardons le moral, notre attention au monde qui nous entoure, aux autres. Restons ouverts et solidaires et, côte à côte, réservons-nous du temps pour rigoler un peu, ça fait du bien!

BERNARD THEIS

Les commentaires sont fermés.