04/07/2012

Couvin: des travailleurs sociaux et culturels s'indignent

TSI.JPGLe 15 mai dernier, à l'occasion d'un débat "bilan communal" que la télévision communautaire Canal C consacrait à Couvin, la présidente du CPAS, Jehanne Detrixhe (MR), a suggéré que l'on fasse des choix en ne considérant plus comme des priorités les services sociaux tels que le Plan de Cohésion Sociale ou le Plan HP. "Il y aurait une économie de près de 150.000 € à faire", dit-elle. Les travailleurs sociaux et culturels des services non-communaux s'indignent et réagissent: les chiffres ne sont pas exacts et le travail social ou culturel ne peut se résumer à une balance financière.

Lire la suite

27/06/2012

Frasnes-lez-Couvin: heureuses retrouvailles d'un "Padygros" chez un "Leu"

Entre 1976 et 1981, le village de Frasnes-lez-Couvin a passé ses étés au rythme de la préparation, l'organisation, le déroulement de la "Fête des Leus". Initialement fête de village originale laissant beaucoup de place à la musique "folk", la manifestation a rapidement évolué, dès 1977, en un grand festival folk prenant des allures gigantesques dans un village de quelque 1300 habitants. Dès 1978, ce ne sont pas moins de 10-15000 festivaliers qui prenaient d'assaut le village des Leus -le nom donné aux habitants de Frasnes- et vivre un week-end de musique avec des artistes aussi talentueux et réputés que Tom Paxton, Catherine Ribeiro, Roger Mason, Echo du Bayou, André Bialek, Roger Siffer, Alain Bashung, Ange, Donovan, Stephen Stills, pour ne citer que les plus connus.

Parmi tous ces artistes et groupes, l'un d'eux se distingua particulièrement par son humour, sa qualité musicale, ses emprunts à d'autres cultures que celles de son pays d'origine, à savoir la Suisse romande. Ce groupe, c'était Aristide Padygros.

Lire la suite

15/06/2012

C'est la période des "ducasses"

C'est la période des ducasses, qui font le bonheur des habitants de nos villages, jeunes et plus âgés. Et donc ceux-ci, fêtards invétérés, sont appelés des ducassiers.

Mais d'où vient ce terme, pétillant nom féminin de la langue française qu'on n'entend pas prononcer dans toutes les régions? C'est même un terme qui n'est utilisé que dans le Nord de la France et notre sud de la Belgique.

Le terme vient de dédicasse. La fête du village est celle que l'on dédie au saint-patron, protecteur des âmes et des maisons du village. A Frasnes-lez-Couvin, c'est saint-Remy. A Brûly-de-Pesche, c'est saint Méen, rebaptisé saint-Main, puisqu'il a dit-on le don de guérir les eczémas et autres chatouillis. A Pesche, c'est saint Hubert. A Couvin, la fête pâtronale se déroule aux alentours de la saint Germain. Pourtant, la "grande fête", c'est en septembre. Le mercredi de cette "grande fête", on fait la "danse des Sept Sauts", une tradition très rare qui marque la fin de la fête. Il se dit que, après avoir exécuté cette danse -soit, au total 28 sauts- les fêtards n'ont pyus qu'une seule envie de rentrer chez eux, fourbus. C'est mal connaître les Couvinois!

En wallon, deux graphies sont exploitées, comme nous le renseigne un de nos ouvrages de référence, soit l'excellent "Dictionnaire illustré et encyclopédique des patois de Fagne et de Thiérache", de P. Defagne (1984). On parle de "ducace" pour évoquer la fête communale: A l'ducace, nos f'rons a din.nér pou toute èle famîye. On dit aussi "Yèsse a l'ducace": ressentir une joie très vive. Exemple: Quand il a seû qu'i steut nomé champète, i steut a l'ducace èt il a payé à bwère a tèrtous.

P. Defagne cite aussi le terme ducauce, usité à Couvin et environs. Au Prèsgaux, on fwét l'ducauce aus c'rîjes èl trwèzième dimanche dè julète.

Bah, fi de ces considérations littéraires! Ne ratez pas l'occasion de faire la fête. Vous aussi, vous serez "a l'ducace".

BERNARD THEIS

 

Couvin: le "404" recrute un animateur socioculturel (HF)

La Maison des Jeunes "Le 404", rayonnant dans la résidence Emile Donnay de Couvin, agréée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, recrute un ou une animateur ou animatrice socioculturel(le). Il s'agira pour la personnes retenue, de participer à l'activité récurrente de l'asbl: animer l'accueil libre, préparer et organiser des animations et des activités socioculturelles, mettre en place des projets spécifiques touchant les jeunes de 10 à 26 ans, prendre en charge des séquences d'animation. Une expérience dans la radio est un plus.
Les candidat(e)s devront au minimum disposer d'un Certificat d'Etudes Secondaires Supérieures. Ils/elles devront rentrer dans les conditions A.P.E. et bénéficier d'un passeport de minimum huit points du secteur non-marchand.

On attend des postulant(e)s de faire preuve de motivation et d'intérêt dans l'animation socioculturelle, de l'encadrement des adolescents et dans la gestion de projets à construire avec le public, de maîtriser les outils informatiques de base, de posséder une bonne expression écrite et orale, d'être à même de rédiger des dossiers, d'accepter des horaires de soirée et de week-end, de suivre des formations continuées. Avoir le permis de conduire B et un véhicule personnel est un plus.

Les candidatures doivent être adressées avant le 30 juin au président de l'asbl Maison des Jeunes "Le 404", Monsieur Didier Simoens, 404 rue du Bon Temps à 5660 Couvin, tél/fax 060 34 64 60, GSM 0479 36 39 21, e-mail mj404@belgacom.net.

Les candidatures doivent comporter: passeport APE, curriculum vitae, lettre de motivation, certificat de bonnes vie et moeurs type 2, copie des diplômes et brevets éventuels.

 

L'agenda mis à jour: que faire aujourd'hui et prochainement ?

Le blog "Le Couvinois" vous propose un agenda des activités de la région couvinoise, qui apparaît à la droite de la page d'accueil du blog. Dans cet agenda sont publiés les dates, jours, lieux, horaires et renseignements connus des prochaines activités dans la région couvinoise (au sens large). Nous nous efforçons de le diversifier au maximum et surtout, de le tenir à jour.

Pour alimenter cet agenda, nous comptons sur votre collaboration, car...

...Cet agenda, c'est le vôtre: n'hésitez pas à nous communiquer les renseignements pratiques (de quoi s'agit-il, où, quand, quel public, conditions d'accès, etc.) pour les activités que vous organisez. Nous nous ferons un plaisir de les publier sur ce blog.

Vous pouvez aussi nous contacter directement au 0477 290 125.

11/06/2012

Couvin, Momignies, Chimay: une idée qui ne manque pas de SEL

Couvin, Chimay et Momignies vont bientôt bénéficier d'un SEL. Kekseksa? Un Service d'Echange Local. Le principe: remplacer l'argent par une autre unité dans les échanges de biens ou services entre des personnes qui en acceptent les règles de fonctionnement. Exemple: à Philippeville, un kilo de pommes n'est plus échangé contre un ou deux euros; mais contre une ou deux "Phisel" selon l'accord des échangeurs. Ces mêmes Phisels permettront à celui qui les a reçus d'acquérir d'autres biens chez un autre membre du réseau qui pourrait, par exemple, lui confectionner une carte d'anniversaire ou lui tondre la pelouse en cas de lumbago sévère.

Lire la suite

04/06/2012

Cul-des-Sarts: un musée à (re)découvrir

Cul-des-Sarts Musée Vie rurale 2.JPGGrâce aux motivations exprimées par le Syndicat d'Initiative local et avec l'aide de la Fondation Chimay-Wartoise, le sympathique musée de la vie régionale de Cul-des-Sarts est dorénavant ouvert régulièrement.
Patiemment élaboré par feu le Dr. Georges André dans l'ancienne école du village couverte d'un toit de chaume, ce beau musée présente un panorama de la vie rurale de la région du sud de l'Entre-Sambre et Meuse: métiers, traditions, espaces de vie, reconstitutions (d'un atelier de saboterie, notamment) y content la chaleur de vivre, mais aussi la rudesse des conditions de vie, de jadis.

Le musée est ouvert les mardi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 10 à 12h et de 13 à 17h.
Adresse: rue du Bailly, Cul-des-Sarts.

B. TH.

03/06/2012

Pesche: portes ouvertes à l'atelier communautaire (vidéo)

Depuis plusieurs années, un atelier communautaire artistique (on le dit "d'expression plastique") est organisé dans l'entité de Couvin, à l'initiative du Centre Culturel Christian Colle. Initialement hébergé dans les bâtiments de la torréfaction Courthéoux à Couvin, bâtiments en voie de transformation en habitations sociales, il se développe aujourd'hui à la Maison du Bailly de Pesche.

Ce samedi 2 juin 2012, l'atelier affichait "portes ouvertes". Belle occasion de découvrir le travail des participants et de faire plus ample connaissance avec ceux qui l'animent.

L'Atelier communautaire est une initiative ouverte à toutes et tous.
Contacts: CentreCulturel Christian Colle, 2 rue du Pilori, 5660 Couvin, tél. 060/34 59 56, mail: info@ccccc.be. Voir aussi le site du Centre Culturel: www.ccccc.be

 

En images et en mouvements, la vidéo!

B. TH.

 

Lire la suite