14/07/2012

Le 14 juillet: bonne fête à nos amis français!

C'est la fête nationale en France, aujourd'hui samedi 14 juillet. Il y aura un défilé, censé montrer au monde la grandeur de la France, si besoin  était...

Dans nos régions du sud de l'Entre-Sambre et Meuse, on n'a guère besoin d'un tel déballage, pompeux et coûteux, pour savourer cette proximité avec nos voisins: elle se vit pleinement et heureusement au quotidien. Quand nous passons la frontière, nous avons l'impression de rester chez nous: on parle la même langue, on dépense la même monnaie et les petites pièces cuivrées nous em... autant qu'eux. Les Français sont juste un peu plus chauvins que nous, juste un peu... En revanche, nous avons le don de les faire rire, en même temps que nous rions de nous-mêmes. Et nous avons peut-être davantage le sens de l'accueil et celui de la fête. Encore que dans le nord de la France, c'est pas triste!

Entre la France et la Belgique, les échanges prévalent. Ils se mesurent en convivialité: quand ils nous procurent le bon vin, nous leur offrons une bonne bière: cépages, breuvages, même combat ! Côté bouffe, s'il est vrai que le repas gastronomique français est classé au patrimoine immatériel, la Belgique est considérée comme le paradis des gourmets.

Pour certains d'entre nous, la France, c'est le pays des vacances. Le pays dévoile de multiples paysages, signes d'autant de cultures, de dialectes, de sonorités, d'habitudes, de différences insolites, de lumières et et de climats, loin de la morosité dont le ciel se charge chez nous, été comme hiver et même plus. La faute aux météorologues? Encore une histoire belge qui doit faire rire de l'autre côté de la frontière, quand des opérateurs touristiques demandent aux météorologues de ne pas dire la vérité, mais d'annoncer le soleil.

La France, c'est le symbole de relations proches. Très très proches même... On ne compte plus les couples qui se sont formés dans une incursion -ou une excursion- dans l'un ou l'autre pays.

Bon nombre de Français travaillent chez nous, l'inverse étant moins vrai, compte tenu de la concentration de la population et des industries.

Bref, entre la France et la Belgique, c'est une vraie, une belle histoire d'amour. Et même si le patron s'appelle maintenant Hollande, ce n'est pas pour cela que la France sera à nos yeux considérée comme un pays bas.

Bonne fête aux Français! La semaine prochaine, ce sera à leur tour de nous souhaiter une bonne drache nationale!

BERNARD THEIS  

27/02/2012

Une jeune fille disparue à Revin

Revin est une localité du département français des Ardennes, très proche de la Belgique.
Soyez donc attentif à ce message!

Cliquez sur le lien suivant.

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.faitsdiv...

B. TH.

23/02/2012

Bon à savoir, bonnes lectures !

Sur le site ou dans La Nouvelle Gazette, le Quotidien de l'Entre-Sambre et Meuse, de ce jeudi 23 février.

Cliquez sur les liens!

Un conseiller du FOREM pour 500 demandeurs d'emploi
http://www.lanouvellegazette.be/334346/article/regions/sa...

Ca tricote à Fourmies et des Belges participent: une écharpe de... 54 kilomètres
http://www.lanouvellegazette.be/334137/article/regions/sa...

 

29/01/2012

Billet d'humeur: Rocroi, future ville-étape. Et pourquoi pas Couvin ?

Rocroi et Couvin ont cette similitude, la particularité de figurer toutes les deux sur le tracé d'une future autoroute. L'A304 en France et la E420 en Belgique, c'est la même chose puisque la seconde prolongera la première. Mais les deux villes affichent une différence: à Rocroi, on semble saisir l'opportunité que représente le passage d'une autoroute et l'on s'y prépare. A Couvin, on ne fait rien sinon attendre naïvement que les travaux soient finis...

Lire la suite

Rien à déclarer, un an après

 Il y a juste un an que le film "Rien à déclarer" de Dany Boon (avec Benoît Poelvoorde) est sorti. Dans son édition de ce samedi, La Nouvelle Gazette, le Quotidien de l'Etre-Sambre et Meuse, le rappelle...
En prime, regardez la vidéo que nous avions réalisée à l'époque.
 

http://sambre-meuse.lanouvellegazette.be/regions/sambre_m...

30/11/2011

Incinérateur de Givet: l'appel de Roland Boninsegna

Roland Boninsegna, de Dourbes, actif notamment dans l'ASCEN (Association pour la Sauvegarde Boninsegna.JPGdu Ciel et de l'Environnement nocturnes), lance un appel pour une opposition franche et massive des Belges frontaliers de la Botte de Givet contre le projet d'incinérateur. "Un projet effrayant", pense-t-il. 

 

(photo M. N.)

Lire la suite